La Jordanie a condamné la fermeture des portes de la mosquée al-Aqsa par les forces d’occupation israélienne les portes de la mosquée Al-Aqsa , et les attaques menées contre les fidèles et les équipes de la gestion du Waqf islamique.

“De telles pratiques répréhensibles et inacceptables, violent le caractère sacré de ce lieu saint, et provoquent les sentiments des fidèles et les musulmans du monde entier”, a déclaré Jumana Ghneimat, un porte-parole du gouvernement jordanien, dans un communiqué.

Ghneimat a estimé que ces pratiques israéliennes constituent une violation des obligations d’Israël en tant que puissance occupante à Jérusalem en vertu du droit international et du droit international humanitaire, et aussi une violation de toutes les normes et conventions internationales, qui mettent l’accent sur la nécessité de respecter les lieux de culte pour toutes les religions.

La Jordanie a porté Israël l’entière responsabilité de ces provocations et a exhorté les arrêter immédiatement. Ghneimat a souligné que son pays avait des contacts et de grands mouvements afin de rouvrir toutes les portes de la mosquée Al-Aqsa.

“Le Royaume est en contact avec les frères de l’Autorité palestinienne pour consultation et coordination”, a-t-elle poursuivi.

Vendredi, un jeune Palestinien a été tué après avoir tenté de poignarder les soldats israéliens près de l’une des portes d’al-Aqsa, selon les allégations israéliennes à Jérusalem occupée..

La police israélienne a affirmé qu’un jeune palestinien a tenté d’effectuer une attaque à couteau près de la « porte du Conseil » (une des portes de la mosquée Al-Aqsa), vendredi après-midi, en ciblant les policiers qui l’ont tué directement.

À la suite de l’incident, les forces d’occupation israéliennes ont fermé les portes d’Al-Aqsa et la vieille ville pendant plusieurs heures, après que la police a déclaré qu’elle est à la recherche d’autres jeunes hommes impliqués dans l’opération.

Quelques heures plus tard, les portes de la vieille ville ont été ouvertes à Jérusalem occupée avec des restrictions et du resserrement de la garde israélienne, tout en fermant toute la Mosquée Al-Aqsa après l’avoir évacuée des fidèles et des employés du Waqf islamique.

En raison de la fermeture d’Al-Aqsa, les Palestiniens priaient aux portes, où ils protestaient et ont exprimé leur rejet de ce qui se passe près de la porte des Lions, tandis que les forces occupantes les ont opprimés et expulsés par la force.

https://french.palinfo.com/41045
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *