Aller à…
RSS Feed

1 octobre 2020

Plusieurs cas d’anthrax humain constatés en Chine près de la frontière russe




Les autorités d’une province septentrionale de la Chine ont fait état d’une épidémie d’anthrax cutané parmi la population locale. 14 personnes ont été hospitalisées.

Quatorze habitants de la province chinoise du Heilongjiang frontalière avec la Russie ont contracté la forme cutanée de l’anthrax (maladie du charbon), ont annoncé les autorités locales.

«Depuis le 7 août, des cas d’infection d’anthrax ont été constatés chez les humains dans certaines régions de la province. Il s’agit d’une épidémie d’anthrax cutané», selon un communiqué diffusé par un comité provincial chargé des questions de santé.

Sur les 14 personnes pour qui ce diagnostic a été posé, une a déjà quitté l’hôpital et 10 autres reçoivent toujours des soins à Harbin, deux à Jiamusi et une autre à Jixi.

«Les patients sont en état de santé stable», lit-on dans le communiqué.

La maladie du charbon ou anthrax s’observe habituellement chez les animaux comme le cheval, la chèvre, le porc et la vache, mais elle peut aussi infecter les humains. La forme cutanée se développe après un contact des spores avec une coupure ou une égratignure.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut