Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

avril 22, 2018

Turquie

Vladimir Poutine en Turquie pour renforcer la coopération entre les deux pays et parler de la Syrie

Pour sa première visite à l’étranger depuis sa réélection, Vladimir Poutine se rend pour deux jours en Turquie, à l’invitation de Recep Tayyip Erdogan, afin d’évoquer le renforcement des liens bilatéraux et la résolution du conflit en Syrie. Vladimir Poutine se rend ces 3 et 4 avril en Turquie pour deux jours de discussions bilatérales,

Erdogan dévoile ce que la Turquie envisage dans le cadre de l'affaire Skripal

Le Président turc a confirmé qu’Ankara n’envisageait pas de suivre l’exemple de certains pays et d’expulser des diplomates russes de Turquie après l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal commis au Royaume-Uni.   Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé mercredi [28 mars2018] que la Turquie n’expulserait pas de diplomates russes en lien avec l’affaire Skripal contrairement à

La Turquie attend du “respect” de la part de Mike Pompeo

Ankara espère avoir de bonnes relations avec le nouveau secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo mais attend de celui-ci qu’il respecte la Turquie, a déclaré mercredi le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, en visite à Moscou. Après sa nomination mardi en remplacement de Rex Tillerson, la presse turque a rappelé un tweet attribué à

La Turquie au cœur d'un “triangle du mal”, selon Mohammad ben Salmane

Le Prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammad Ben Salmane, estime que la Turquie fait partie d’un “triangle du mal” avec l’Iran et les groupes islamistes radicaux, rapporte mercredi un journal égyptien. https://www.lorientlejour.com/article/1103568/la-turquie-au-coeur-dun-triangle-du-mal-selon-mohammad-ben-salmane.html Source link

Afrine: «la Russie s’applique à pousser au dialogue la Turquie et la Syrie»

L’entrée dans le canton d’Afrine d’un groupe de combattants pro-Damas sous les tirs d’avertissement de l’armée turque rend encore plus compliquée la situation en Syrie, dont l’objectif affiché est de venir en aide aux milices kurdes YPG. Un journaliste turc commente la situation pour Sputnik. La situation à Afrine retient à présent l’attention générale et

Crise à Afrin : la Turquie ne souhaite pas «perdre la face» et veut des garanties contre les Kurdes

Selon Frédéric Pichon, spécialiste du Moyen-Orient, la Turquie ne souhaite pas se maintenir dans le nord de la Syrie mais recherche plutôt la garantie qu’aucun sanctuaire kurde ne sera créé à sa frontière. Un accord avec Damas serait possible. Géopolitologue, spécialiste du Moyen-Orient et auteur de l’ouvrage Syrie : Pourquoi l’Occident s’est trompé (Editions du

Articles plus anciens››
Scroll Up