Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

reçu

Attentats du Bataclan. Les militaires ont reçu l’ordre de ne pas intervenir, les victimes portent plainte

Les victimes et familles de victimes s’interrogent : 8 soldats de l’opération Sentinelle, munis d’armes de guerre et présents devant le Bataclan le soir du 13 novembre, ne sont pas intervenus et ont refusé de prêter leurs armes aux policiers. Une plainte a été déposée pour « non-assistance à personne en péril » en l’absence d’intervention des

Scandaleux : le fondateur du parti fasciste ukrainien Svoboda reçu à l’Assemblée et au Sénat !

Nous avons plusieurs fois parlé sur ce site d’Andrei Parouby, le cofondateur en 1991 du parti fascisto/néo-nazi ukrainien, au nom édifiant de “Parti Social-Nationaliste d’Ukraine” (devenu “Svoboda” en 2004). Petits rappels. Parouby a dirigé la milice paramilitaire de ce parti, ce qui lui a donné l’occasion d’exprimer en 1999 toute son admiration à Jean-Marie Le

Bataclan : pourquoi des soldats ont-ils reçu l'ordre de ne pas intervenir ? Une plainte déposée

Un collectif de victimes et de proches de victimes dépose une plainte contre X pour «non-assistance à personne en péril». Il s’interroge sur les ordres reçus par des soldats de l’opération Sentinelle présents devant le Bataclan le 13 novembre. Deux ans après les attentats du Bataclan, dix-sept victimes et proches de victimes demandent des comptes

Changement de nom du FN : pour Jean-Marie Le Pen, «c'est le coup le plus rude que le FN ait reçu»

L’ex-président et cofondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a déclaré que le 1er Juin était un «jour de deuil pour les frontistes», après le changement de nom du parti en Rassemblement national. Le 1er juin, Jean-Marie Le Pen, président du Front national entre 1972 et 2011, s’est senti en «tristesse» après l’officialisation le 1er

Scroll Up