Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

Poutine

La Russie réaffirme sa confiance à Poutine tandis que Washington et Londres le condamnent, une fois de plus. Par Stephen F. Cohen

Source : The Nation, Stephen F. Cohen, 22-03-2018 Quelques réflexions sur l’élection présidentielle russe et sur l’affaire Serguei Skripal. Par Stephen F. Cohen 22 mars 2018 Stephen F. Cohen, professeur émérite de civilisation et politique russes à l’Université de New York et de Princeton et John Batchelor continuent leur habituelle discussion hebdomadaire à propos de

Le Pen, Wilders, Salvini sont les «pom-pom girls de Poutine» pour détruire l'UE, selon Verhofstadt

Le coordinateur du Brexit au Parlement européen Guy Verhofstadt, s’est attaqué aux principaux responsables nationalistes européens, qu’il a qualifié de «cinquième colonne» de l’UE dirigée par le président russe pour la détruire de l’intérieur. Devant le Parlement européen, le 13 juin, le député belge Guy Verhofstadt a laissé éclater au grand jour sa forte inquiétude

Pourquoi l’État profond hait Poutine…

Focus de SOTT, sur les raisons occultées de cette russophobie ambiante, bien entretenue par nos médias. Pourtant, il suffit de lire la chronologie pour se rendre à l’évidence.. La Russophobie que l’on observe aujourd’hui en Amérique est comparable en intensité à celle qui prévalait au plus fort de la Guerre froide, lorsqu’on faisait faire des

Macron souhaiterait que Poutine réintègre le G7… mais il y a un «si»

Emmanuel Macron aimerait que le président russe vienne au sommet du G7, en France à l’été 2019. Auparavant, l’Elysée avait assuré que les Européens étaient unanimes contre un retour de Moscou, estimant que les conditions n’étaient pas réunies. «Oui, j’aimerais qu’il vienne» : c’est ce qu’a répondu le président de la République à des journalistes concernant

SOTT FOCUS: Pourquoi l'État profond hait Poutine

     La Russophobie que l’on observe aujourd’hui en Amérique est comparable en intensité à celle qui prévalait au plus fort de la Guerre froide, lorsqu’on faisait faire des exercices d’entraînement « Duck and Cover » à des écoliers terrifiés et que le public était obsédé par les abris anti-aériens. Cependant, toute cette théâtralité cache un

Articles plus anciens››
Scroll Up