Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

pétrole

Pétrole : l’Agence internationale de l’énergie lance une alerte rouge à la pénurie

C’est un article à garder en tête d’Atlantico qui relaie les inquiétudes de l’Agence internationale de l’énergie qui a récemment indiqué que la production pétrolière de l’Iran et du Venezuela pourrait baisser de 30 %, conduisant à une situation de choc d’offre pouvant entraîner une hausse des prix. Face à cette situation, l’AIE, mais également

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus grands exportateurs ?

L’Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l’union de 24 pays producteurs a bouleversé l’équilibre du monde du pétrole depuis 18 mois. – Les plus gros producteurs – Depuis que l’industrie américaine du pétrole de schiste s’est envolée, les Etats-Unis (14,90 millions de barils par

Menaces, l'Empire est fâché : les USA useraient du scénario irakien ou libyen si le pétrole iranien était payé en euros

Grâce à l’accord de 2015 avec l’Iran, nombre d’entreprises européennes ont signé de gros contrats qui sont aujourd’hui remis en cause par le retrait américain. Donald Trump ayant promis de punir tous ceux qui feront affaire avec les Iraniens et payeront le pétrole iranien en euros plutôt qu’en dollars. Sputnik s’en est entretenu avec un

France : toujours pas de pétrole mais des idées !

Bon, histoire de contrebalancer le pire avec notre famille de promeneurs dans le square des Guépards, voici du bon, à savoir que dans notre pays, il y en a qui pensent encore un peu et qui tentent d’apporter leur pierre à l’amélioration de l’édifice commun avec de bonnes idées. Cette idée, toute simple, nous vient

Trump dénonce le cours « artificiellement » élevé du pétrole

Surprenante sortie du président américain Donald Trump qui s’en est pris, en fin de semaine dernière, aux membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en déclarant que les cours du pétrole étaient « artificiellement très élevés ». Ce qui n’est pas franchement vrai… Les cours du pétrole pourraient être nettement plus élevés, et les Américains

Flambée des prix du pétrole : Trump s'en prend à l'OPEP plutôt que de revoir sa politique étrangère

Si les frappes occidentales en Syrie ont provoqué une flambée des cours de l’or noir, Donald Trump préfère pointer du doigt la politique de l’OPEP, plutôt que de s’interroger sur les contradictions de la diplomatie américaine et ses conséquences. En l’espace d’une dizaine de jours, le baril de brut a bondi de 10%, pour atteindre

Articles plus anciens››
Scroll Up