Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

laboratoire

Laboratoire chimique des radicaux à Douma

Les militaires russes ont réussi à remonter la trace des auteurs de la mise en scène de l’attaque chimique en Syrie. Un laboratoire clandestin où les djihadistes fabriquaient des armes chimiques a été découvert dans le centre même de la ville de Douma. Retrouvez les photos de ce laboratoire terroriste dans ce diaporama de Sputnik.

Les frappes ont détruit un “mystérieux laboratoire” chimique – qui était sous surveillance régulière de l’OIAC

I. Les frappes sur le SSRC Les frappes de samedi ont visé ce que le triumvirat a présenté comme “l’arsenal chimique clandestin du régime” : Soit 2 centres de stockage, ainsi que le Centre d’études et de recherches scientifiques à Barzeh (CERS, ou SSRC Syrian Scientific Studies and Research Center), près de Damas : Le

Skripal : selon un laboratoire suisse indépendant, la toxine utilisée est BZ, produite aux États-Unis et au Royaume-Uni, et non en Russie (Zero Hedge) — Tyler Durden

Quelqu’un a des explications à donner…. ou est-ce que les frappes aériennes syriennes ont simplement “distrait” les citoyens de la réalité entourant l’empoisonnement des Skripal ? Rappelez-vous comment les politiciens (et non les scientifiques) ont dit qu’un agent neurotoxique mortel – produit par la Russie – fut utilisé dans la tentative d’assassinat des Skripal ? Rappelez-vous les

Laboratoire indépendant suisse : L’agent toxique US et UK BZ aurait été utilisé contre Skripal

L’Échelle de Jacob: Laboratoire indépendant suisse : L’agent toxique US et UK BZ aurait été utilisé contre Skripal Pages Laboratoire indépendant suisse : L’agent toxique US et UK BZ aurait été utilisé contre Skripal L’expertise indépendante menée dans un laboratoire suisse a permis de détecter des traces de l’agent toxique BZ à Salisbury, où ont

L’incroyable courage de Gary Aitkenhead, chef du laboratoire militaire britannique… qui n’accuse pas la Russie !

Cette information n’est évidemment pas de moi, et j’attends toujours une source « ouverte » et « officielle » pour vous parler de quelque sujet que ce soit, surtout s’ils sont un tantinet sensibles. C’est évidemment le cas avec cette histoire de Novitchok, que tous les services secrets du monde ou presque savent fabriquer. Et si les Anglais se

Scroll Up