Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

avril 21, 2018

l039ONU

Contre-attaque à la russe sur la vidéo de « l'attaque chimique » à Douma : le reportage sur le garçon sera diffusé à l'Onu

La vidéo réalisée par les Casques blancs avec la participation du petit Syrien Hassan Diab, présenté comme une victime de la présumée attaque chimique du 7 avril à Douma, sera diffusée aux représentants des pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré l’ambassadeur de la Russie à l’Onu, Vassili Nebenzia. © Sputnik

L'OIAC confirme qu'une équipe de l'ONU a essuyé des tirs à Douma, la mission retardée par sécurité

En Syrie, l’enquête sur l’attaque chimique présumée a été retardée après qu’une équipe de sécurité de l’ONU se soit retrouvée sous le feu d’armes légères. L’OIAC travaille avec la police militaire russe pour évaluer la sécurité de ses équipes. La mission d’enquête de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à Douma, en Syrie, a

Syrie : Macron appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à «reprendre l'initiative»

Emmanuel Macron a estimé qu’après les frappes menées en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, le Conseil de sécurité de l’ONU devait «reprendre, dans l’unité, l’initiative sur les plans politique, chimique et humanitaire». S’exprimant le 14 avril après les frappes menées en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, le

Ambassadeur russe à l'ONU : Washington, Londres et Paris vont vers la 3e guerre mondiale — Vassily Nebenzia

Transcription : Je vous remercie. Si vous croyez que c’est un plaisir pour moi que de parler de la question qui nous occupe maintenant et de faire une déclaration, vous vous trompez lourdement. Malheureusement, la situation est telle que je vais devoir dire beaucoup de choses aujourd’hui, et il vous incombera de m’écouter. Nous sommes reconnaissants

Accueil des migrants : Netanyahou annule l'accord avec l'ONU

Après avoir suspendu l’application de l’accord lundi soir, quelques heures seulement après son annonce, le Premier ministre l’a gelé quelques heures plus tard. Ce n’est plus de la fébrilité, mais de la panique. Quelques heures après avoir annoncé un accord spectaculaire avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), lundi 2 avril,

Articles plus anciens››
Scroll Up