Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 20, 2018

l039Iran

Irak : le nationaliste Moqtada al-Sadr fait alliance avec une liste proche de l'Iran

Le nationaliste Moqtada al-Sadr, arrivé en tête des élections législatives irakiennes, a annoncé mardi soir, à la surprise générale, que son mouvement faisait alliance avec la liste pro-Iran dirigée par Hadi al-Ameri.   C’est un coup de théâtre pour les Irakiens. Les deux listes arrivées en tête aux élections en Irak, celle du nationaliste Moqtada

Meyer Habib sur l'Iran : “S'ils ont une bombe atomique ils vont s'en servir, et pas que contre Israël”

Quelques réflexions sur la puissance de Tsahal qui n’utiliserait que le millième de ses capacités : En 1962, la France grande puissance et commençant à maîtriser l’armement nucléaire a du abandonner l’Algérie. En 1973, les Usa, grande puissance nucléaire, a du abandonner le Viet Nam. En 1989, le mur de Berlin est tombé. En 1984, cinq

L'Iran souhaite rester à jamais en Syrie

    Russes et Israéliens accroissent la pression sur les Iraniens pour qu’ils se retirent. Mais Téhéran a l’intention de récupérer ses investissements de sang et d’argent.     Hamid Rezai était dans le dernier groupe de soldats iraniens morts en Syrie. Il a été tué lors d’une attaque à la roquette présumée israélienne contre la base aérienne T4,

Netanyahu poursuit son offensive contre l'Iran à Paris

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, du sang plein les mains, fait sa tournée des nations occidentales amies d’Israël pour engranger des soutiens dans sa guerre contre l’Iran. Une guerre diplomatique en apparence mais qui se double d’une guerre du renseignement, avec la déstabilisation de l’Iran par tous les moyens, d’une guerre économique, avec l’aggravation

Netanyahou presse Merkel de sévir contre l'Iran, sous peine de subir un nouvel afflux de réfugiés

En visite officielle en Allemagne, le Premier ministre israélien, grand ennemi de Téhéran, a mis en garde la chancelière allemande Angela Merkel contre une arrivée massive de réfugiés, si Berlin ne réintroduisait pas des sanctions contre l’Iran. Le 4 juin, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, en visite officielle en Allemagne, a mis en garde Angela Merkel

Menacé des « sanctions les plus fortes de l'Histoire » par Washington, l'Iran hausse le ton.

© AFPIranian Supreme Leader      Menacé des « sanctions les plus fortes de l’Histoire » par Washington, l’Iran hausse le ton. Téhéran a fixé sept conditions aux Européens pour rester dans l’accord sur le nucléaire, tout en déconseillant vivement aux Etats-Unis de mener une attaque. Les Gardiens de la révolution iranienne ont averti les Etats-Unis

«Qui êtes vous pour décider pour le monde ?» : l'Iran répond aux 12 exigences des Etats-Unis

Sortis de l’accord sur le nucléaire, les Etats-Unis ont menacé l’Iran de lourdes sanctions financières s’il ne respectait pas 12 conditions fixées par la Maison Blanche. Les Etats-Unis ont menacé les entreprises continuant de commercer avec Téhéran. Lors d’une réunion organisée ce 21 mai par le cercle de réflexion conservateur Heritage Foundation, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo

«Remarques insignifiantes et insultantes»: l'Iran réagit aux déclarations US

International 22:59 21.05.2018(mis à jour 00:22 22.05.2018) URL courte L’Iran a menacé de déposer une plainte en justice contre les États-Unis après les récentes déclarations faites par le secrétaire d’État Mike Pompeo qui a évoqué l’adoption de nouvelles sanctions. Les États-Unis prennent le risque d’être traduits en justice s’ils continuent de s’ingérer dans les affaires

« Qui êtes vous pour décider pour le monde ? » : l'Iran répond aux 12 exigences des Etats-Unis

Sortis de l’accord sur le nucléaire, les Etats-Unis ont menacé l’Iran de lourdes sanctions financières s’il ne respectait pas 12 conditions fixées par la Maison Blanche. Les Etats-Unis ont menacé les entreprises continuant de commercer avec Téhéran. © InconnuMike Pompeo, celui qui dicte des ordres aux Iraniens      Lors d’une réunion organisée ce 21 mai

Ce que veut vraiment Washington de l'Iran

Trump dénonce unilatéralement le Traité signé avec l’Iran. L’IMPÉRIALISME, STADE SUPRÊME DE L’ILLÉGALITÉ ET DE L’INJUSTICE Abdelhak BENELHADJ, Le Quotidien d’Oran, J. 17 mai 2018 Mercredi 14 juillet 2015. Après 21 mois de négociations internationales acharnées pour empêcher l’Iran de se doter d’un armement atomique Il avait été signé par le groupe dit « 5+1

Articles plus anciens››
Scroll Up