Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 22, 2018

GROUPE

Après le groupe naval US, des navires lance-missiles russes entrent en Méditerranée

Une semaine après un groupe naval américain, deux navires lance-missiles russes traversent le passage de la Mer Noire vers la Méditerranée pour entamer leur déploiement sur la zone. Deux navires lance-missiles baptisés Grad Sviajsk et Veliki Oustioug sont partis du port russe de Sébastopol en direction de la Méditerranée, a annoncé dimanche le service de

Action de groupe contre les GAFAM…

Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) nous font payer leurs services avec nos libertés. Notre liberté de conscience, les laissant accéder aux détails de notre esprit pour nous manipuler de façon individualisée et automatisée. Notre vie privée et notre intimité, sans laquelle nous ne pouvons plus nous construire nous-mêmes. Ce contrat est illicite : en

«Scandaleux» : des journalistes du groupe Canal+ dénoncent le traitement de l'affaire Bolloré

L’actionnaire de Canal+, Vincent Bolloré, a été placé en garde à vue puis mis en examen pour «corruption». Des voix s’élèvent en interne pour dénoncer le traitement médiatique de l’affaire par les chaînes du groupe, jugé insuffisant. La grogne est de mise chez les journalistes des chaînes du groupe Canal+. Après que le milliardaire, et

Le G7 monte sur pied un groupe de travail pour surveiller le «comportement malveillant» de la Russie

Réunis à Toronto les 22 et 23 avril, les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de la Sécurité des pays du G7 ont décidé de créer un groupe de travail. Selon Londres, il s’agira d’étudier le «comportement malveillant» de la Russie. Constituer un groupe de travail pour étudier le «comportement malveillant» de la Russie,

Le “groupe de surveillance” Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l'Iran — Moon of Alabama

Cet article d’Associated Press est loin d’être objectif. Selon le groupe de surveillance, les bombes camouflées en rochers prouvent l’implication de l’Iran. Une lecture attentive de l’article de l’AP, montre que le ’groupe de surveillance’ en question est en fait une société à but lucratif anti-iranienne rémunérée par les Émirats arabes unis. Les Émirats arabes

Scroll Up