Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 20, 2018

euros

Saccage de l’université de Rennes 2 par l’extrême gauche: 500.000 euros de dégâts, c’est le contribuable qui paiera !

L’Échelle de Jacob: Saccage de l’université de Rennes 2 par l’extrême gauche: 500.000 euros de dégâts, c’est le contribuable qui paiera ! Pages Saccage de l’université de Rennes 2 par l’extrême gauche: 500.000 euros de dégâts, c’est le contribuable qui paiera ! 500.000 euros. C’est le coût minimal estimé du saccage de l’université de Rennes

Menaces, l'Empire est fâché : les USA useraient du scénario irakien ou libyen si le pétrole iranien était payé en euros

Grâce à l’accord de 2015 avec l’Iran, nombre d’entreprises européennes ont signé de gros contrats qui sont aujourd’hui remis en cause par le retrait américain. Donald Trump ayant promis de punir tous ceux qui feront affaire avec les Iraniens et payeront le pétrole iranien en euros plutôt qu’en dollars. Sputnik s’en est entretenu avec un

50 euros d’APL: la France de Macron, celle qui a fait le siège d’Antioche à cheval… Par Eric Verhaeghe

Emmanuel Macron lance une nouvelle polémique avec sa phrase sur les 50 euros d’APL qui seraient la dernière obsession de certains Français ne connaissant rien à l’histoire de France. Prononcée dans un documentaire dont le Président a promu le réalisateur à la tête d’une chaîne publique, cette phrase nourrit l’image d’un Macron élitiste, avec un

«Des millions de Français sont à 10 euros près» : Dupont-Aignan répond à Macron sur les APL

Invité à réagir aux propos d’Emmanuel Macron relativisant la baisse des APL en comparaison au sacrifice du colonel Beltrame, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé la sortie du chef de l’Etat. Pour lui, ce dernier ne traite pas «la cause des problèmes». «La justice sociale n’est pas une insulte et il faudrait qu’Emmanuel Macron comprenne que tout

Scroll Up