Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

chimiques

Armes chimiques : les experts de l'OIAC vont exhumer des corps à Douma

Exhumer les corps de victimes pour prélever des échantillons biomédicaux, voilà la prochaine étape de l’enquête des experts de l’OIAC, présents à Douma depuis le 21 avril. Le rapport d’enquête ne sera cependant pas disponible avant un mois. Des experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) présents à Douma, près de Damas, pour enquêter

“Armes chimiques” en Syrie (Douma) et OIAC : à propos d'une récente déclaration conjointe — Nicolas BOEGLIN

17 Etats signataires sur 192 L´OIAC compte 192 Etats Membres, le seul Etat manquant à l´appel étant Israël (voir statut officiel des signatures et ratifications de la Convention portant sur la prohibition des armes chimiques). On notera qu´aucun Etat d´Afrique, ni d´Asie, ni d´Amérique Latine n´a accepté de souscrire la déclaration conjointe du 26 avril

Armes chimiques : les gaz lacrymogènes utilisés par le régime Macron interdits par la convention de Genève — Initiative communiste

En août dernier, le régime Macron commandait pour 22 millions de grenades lacrymogènes et explosives. Assurément pas la position d’un gouvernement ouvert au dialogue et à la concertation, mais bien celui d’un régime minoritaire, autoritaire et pour tout dire totalitaire prévoyant de gouverner par ordonnances afin de traduire au plus vite les directives imposées par

Déclaration d'Alexander Shulgin, Ambassadeur de la Fédération de Russie au 59ème meeting de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) — Alexander Shulgin

Monsieur le Président, Je voudrais commencer mon discours par les mots qui appartiennent au grand penseur Martin Luther : “Un mensonge est comme une boule de neige : plus on le fait rouler, plus il devient grand”. Cet aphorisme sage est pleinement applicable à la politique. Celui qui a choisi la voie de la tromperie devra mentir

Qui a signé la Convention contre les armes chimiques ? …

L’Organisation pour l’interdiction des Armes Chimiques se réunit ce lundi en raison de l’utilisation présumée d’armes chimiques dans le conflit syrien, allégation démentie par Damas. La Russie, allié de la Syrie, soutient le pays et a mis en garde la France, le Royaume-Uni et les États-Unis, qui ont mené plusieurs frappes aériennes dans la nuit

Articles plus anciens››
Scroll Up