Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

avril 21, 2018

chimique

Contre-attaque à la russe sur la vidéo de « l'attaque chimique » à Douma : le reportage sur le garçon sera diffusé à l'Onu

La vidéo réalisée par les Casques blancs avec la participation du petit Syrien Hassan Diab, présenté comme une victime de la présumée attaque chimique du 7 avril à Douma, sera diffusée aux représentants des pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré l’ambassadeur de la Russie à l’Onu, Vassili Nebenzia. © Sputnik

Laboratoire chimique des radicaux à Douma

Les militaires russes ont réussi à remonter la trace des auteurs de la mise en scène de l’attaque chimique en Syrie. Un laboratoire clandestin où les djihadistes fabriquaient des armes chimiques a été découvert dans le centre même de la ville de Douma. Retrouvez les photos de ce laboratoire terroriste dans ce diaporama de Sputnik.

En quête de vérité dans les décombres de Douma – et les doutes d'un médecin sur l'attaque chimique (The Independent) — Robert FISK

C’est l’histoire d’une ville appelée Douma, un endroit putride, ravagé, plein d’immeubles résidentiels défoncés, et où se trouve une clinique souterraine dont les images de souffrance ont permis à 3 des plus grandes puissances du monde occidental de bombarder la Syrie la semaine dernière. Il y a même un docteur sympa en blouse verte qui,

“Nous ne pouvions pas respirer” : à l’intérieur de Douma, en Syrie, le site de l’attaque chimique apparente. Par Seth Doane

Comme d’habitude, nous croisons les sources et informations. Et appelons à rester prudent, tant la guerre des propagandes des différents camps est vive… Source : CBSNews, Seth Doane 16-04-2018 DAMAS — Les inspecteurs internationaux disent que la Syrie et la Russie les ont empêchés lundi d’atteindre Douma, la ville syrienne où des dizaines de personnes

L'A-234 a été breveté en qualité d'arme chimique. Mais où? La Russie répond

International 22:00 18.04.2018(mis à jour 22:04 18.04.2018) URL courte Moscou a prouvé que la substance A-234 avait été fabriquée et brevetée aux États-Unis en qualité d’arme chimique en 2015, a déclaré le représentant de la Russie à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, Alexandre Choulguine, à une réunion du Conseil exécutif sur l’incident à Salisbury.

Destruction de l'«arsenal chimique» syrien : faudra-t-il croire Jean-Yves Le Drian sur parole ?

A l’appui de leurs frappes, les Occidentaux ont affirmé que Damas était encore en possession d’armes chimiques, une capacité qu’il aurait fallu détruire. Mais les supposées preuves auraient donc, par définition, été détruites… par les Occidentaux. L’argumentation de Paris ne fait pas l’unanimité. En témoigne le vif échange entre Edouard Philippe et des députés critiques des frappes françaises

En quête de vérité dans les décombres de Douma – et les doutes d’un médecin sur l’attaque chimique, par Robert Fisk

Le reportage exclusif de Robert Fisk, qui a enquêté à Douma. On restera évidemment prudent et plein de circonspection, tant la guerre de propagande fait rage entre les différents camps. Source : Robert Fisk, The Independent, 16/04/2018 Exclusif : Robert Fisk rend visite à la Clinique syrienne au cœur d’une crise globale. C’est l’histoire d’une

Articles plus anciens››
Scroll Up