Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juillet 21, 2018

besoin

Scandale Facebook : «Pas besoin de fake news pour manipuler l’opinion publique», par Fabrice Epelboin

Source : Le Parisien, Cyril Simon, 19-03-2018 INTERVIEW. Fabrice Epelboin, spécialiste des réseaux sociaux, décrypte le scandale Cambridge Analytica, cette société de communication qui a subtilisé des millions de données personnelles à des usagers de Facebook au profit de la campagne de Donald Trump. Mark Zuckerberg et la machine Facebook sont au cœur d’un nouveau

Face à une Union européenne affaiblie, le Royaume-Uni a-t-il tant besoin d'un «hard Brexit»?

Subissant une guérilla politique permanente, à la fois intérieure et extérieure, Theresa May a dû opter pour un Brexit moins «dur», provoquant l’ire des «hard brexiters». Mais l’UE, en pleine crise politique, est-elle vraiment à même d’en profiter ? De guerre lasse, sans doute consciente du rapport de force réel, Theresa May a finalement consenti

« Utopique » interdiction du glyphosate : La France aurait-elle besoin du secours des agronomes cubains ? — Guillaume SUING

Le 29 mai, dans le cadre du projet de loi sur l’Agriculture du ministre Stéphane Travers, après des jours interminables de débats et de votes à répétition sur les amendements, un vote se fait à la sauvette. Sciemment décalé par le président de l’Assemblée Nationale à un moment où l’absentéisme culmine, comme en témoigne le

« Vous n'avez pas besoin d'enquêter sur nous, nous l'avons déjà fait » – déclare le gouvernement israélien à l'équipe d'enquête de l'ONU sur les droits de l'homme

© Waterford Whispers News      Le gouvernement israélien a gentiment offert de sauver l’ONU des tracas d’enquêter sur les allégations de crimes de guerre de l’État contre des manifestants palestiniens non armés qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés, en avouant que oui, ils ont ” tiré sur ces gens

«L'accord a besoin d'être complété» : Macron réaffirme sa position sur le nucléaire iranien

Le président français a souligné l’unité sur la question du nucléaire iranien de Paris, Londres et Berlin qui soutiennent l’accord signé avec Téhéran en 2015. Il a toutefois rappelé qu’il souhaitait obtenir un accord plus large. En marge du sommet UE-Balkans à Sofia en Bulgarie le 17 mai, le président français Emmanuel Macron a réaffirmé

Scroll Up