Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 22, 2018

Laurence Blisson (magistrature) : expulser les fichés S mettrait “en danger notre démocratie”


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Invitée de Caroline Roux dans C dans l’air lundi 14 mai 2018, Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, défend son idée de la démocratie. Le problème, c’est que ses principes fonctionnent dans un État de droit avec des gens qui le respectent. Quand on bascule dans une situation plus dure, ces principes ne protègent plus la population. Ils se retournent même contre elle.

 

Le syndicat de la magistrature est cette chose de gauche créée en 1968 pour s’opposer à la « dictature » gaullienne en matière de justice. Un demi-siècle plus tard, ce repère de juges de gauche (à l’origine du « mur des cons ») a imposé à la France une justice qui pose problème, car les conditions ont changé : nous avons sur notre territoire entre 5 000 et 20 000 individus susceptibles de passer à l’acte… terroriste.

Il ne s’agit pas ici de savoir qui organise ces tueries dans la population, mais comment on peut, en amont, bloquer ou freiner le processus. Ce que nous propose Laurence Blisson, eh bien c’est de respecter le droit, et donc la présomption d’innocence de ceux qui peuvent basculer.

 

 

Ceci étant dit, nous ne sommes pas pour des lois d’exception, comme on a pu le voir sous Vichy, ou pendant la guerre d’Algérie. Normalement, un fiché S étranger devrait être expulsé, ce qui n’est pas le cas. Plus globalement, 15 000 détenus étrangers occupent les prisons françaises, dont le taux de remplissage oscille entre 110 et 120%. 15 000 détenus de moins sur les 60 000 actuels, ça ferait de la place et peut-être baisser la tension dans les centres pénitentiaires.

 

 

On peut comprendre le respect par Blisson du droit fondamental. Mais alors, cela signifie qu’on admet des « secousses » terroristes, autrement dit : que les Français sur qui ça va tomber se débrouillent. C’est le Christ qui disait que le sabbat était fait pour l’homme mais pas l’homme pour le sabbat. De la même façon, la loi française devrait être faite pour protéger les Français, mais pas pour que les Français protègent la loi à leur corps défendant.

La cerise sur le gâteau, ce sont les centaines de djihadistes qui demandent à rentrer en France pour bénéficier d’un régime plus favorable qu’en Syrie ou en Irak. Là-bas, la peine de mort est souvent prononcée. Les procès sont rapides, Laurence Blisson serait épouvantée.

L’émission entière, avec l’incontournable Alain Bauer, le monsieur Sécurité ou le monsieur Insécurité de la France, tout dépend de quel côté on le regarde :

 



Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up