Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 18, 2018

Qu'est-il arrivé à l'Occident dans lequel je suis né ?


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

psychopathes

Franchement, je suis impressionné, étonné et même embarrassé. Je suis né en Suisse, j’y ai vécu la plus grande partie de ma vie, j’ai également parcouru la plus grande partie de l’Europe et j’ai vécu aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Pourtant, dans mes pires cauchemars, je n’aurais jamais imaginé l’Occident sombrant aussi bas qu’aujourd’hui. Je veux dire que oui, je sais les faux drapeaux, la corruption, les guerres coloniales, les mensonges de l’OTAN, la soumission abjecte des Européens de l’Est, etc. J’ai écrit à propos de tout cela à de nombreuses reprises. Mais aussi imparfaits qu’ils aient été, et c’est un euphémisme, je me souviens de Helmut Schmidt, Maggie Thatcher, Reagan, Mitterrand, et même Chirac ! Et je me souviens de ce qu’était le Canard Enchaîné, ou même la BBC. Pendant la Guerre froide, l’Occident n’était pas vraiment un chevalier en blanche armure, mais pourtant – la primauté du droit comptait, tout comme un certain degré de pensée critique.

Aujourd’hui, je suis profondément embarrassé par l’Occident. Et j’ai très, très peur.

Tout ce que je vois aujourd’hui, c’est un troupeau soumis conduit par de véritables psychopathes (au sens clinique du mot).

Et ce n’est pas le pire.

Le pire, c’est le silence assourdissant, la manière dont tout le monde regarde ailleurs, fait semblant que « ce n’est pas mon affaire » ou, pire encore, prend tout ce spectacle grotesque au sérieux. Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, les gens ? Avez-vous tous été transformés en zombies ? RÉVEILLEZ-VOUS !!!

Permettez-moi de mesurer soigneusement mes mots et de vous dire la vérité sans détour.

Depuis le coup d’État néocon contre Trump, l’Occident suit exactement le même cours que l’Allemagne nazie au milieu des années 1930.

Bien sûr, l’idéologie est différente, le bouc émissaire désigné aussi. Mais la mentalité est exactement la même.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Mais cette fois, il y a des armes des deux côtés qui font ressembler l’holocauste de Dresde à une petite étincelle.

Donc maintenant nous avons cette démonstration touchante de « solidarité occidentale » non pas avec le Royaume-Uni ou avec le peuple britannique, mais avec la City de Londres. N’est-ce pas émouvant ?

Permettez-moi de vous poser la question suivante : quelle a été la caractéristique principale des politiques britanniques à l’égard de l’Europe, disons depuis le Moyen-Âge ?

C’est ça : déclencher des guerres en Europe.

Et cette fois, pensez-vous que c’est différent ?

Est-ce que « la meilleur prédiction du comportement futur n’est elle pas le comportement passé » ne s’applique pas à la Grande-Bretagne ?

Permettez-moi aussi de vous dire ceci : lorsque Napoléon et Hitler ont attaqué la Russie, elle traversait des crises profondes et était objectivement faible (Vraiment ! Allez chercher vous-mêmes !). Dans les deux cas, la société russe était profondément déchirée par des contradictions internes et le moment de l’attaque était idéal.

Pas aujourd’hui.

Je pose donc cette simple question : voulez-vous vraiment entrer en guerre avec une Russie nucléaire totalement unie ?

Vous pensez que c’est une hyperbole ?

Réfléchissez encore.

La vérité est que la situation aujourd’hui est infiniment pire que la crise des missiles cubains. D’abord, pendant la crise des missiles, il y avait des gens rationnels des deux côtés. Aujourd’hui, IL N’Y A PAS UNE SEULE PERSONNE RATIONNELLE DANS UNE POSITION DE POUVOIR AUX ÉTATS-UNIS. PAS UNE SEULE ! Ensuite, pendant la crise des missiles cubains, ce qu’il y avait de nouveau, c’était la crise, toute la planète avait l’impression d’être au bord de l’abîme.

Aujourd’hui, personne ne semble conscient que nous sommes sur le point d’entrer en guerre, peut-être une guerre thermonucléaire, où les victimes se compteront par centaines de millions.

Tout cela à cause de quoi ?

Parce que les peuples d’Occident ont accepté, ou ne savent même pas, qu’ils sont gouvernés par une affreuse bande de psychopathes ignorants et arrogants.

Au moins, cette situation montre ceci :

  • La démocratie représentative ne fonctionne pas.
  • La primauté du droit ne s’applique qu’aux faibles et aux pauvres.
  • Les valeurs occidentales ont été réduites à une triste plaisanterie.
  • Le capitalisme a besoin de guerres et d’hégémonie mondiale pour survivre.
  • L’Empire anglosioniste est sur le point de s’effondrer, la seule question qui reste est de savoir comment et à quel prix.

En ce moment, ils expulsent des diplomates russes en masse et ils se sentent très forts et virils. Les politiciens polonais et ukrainiens connaissent actuellement une explosion vraiment historique de courage et de confiance en eux (en se cachant, comme ils le font, derrière la puissance de feu des “anglos”) !

La vérité est que ce n’est que la pointe d’un iceberg beaucoup plus grand. En réalité, les consultations cruciales au niveau des experts, si vitales entre superpuissances, ont été interrompues il y a longtemps. Nous en sommes au plus haut degré d’appels téléphoniques. Ce genre de choses arrive lorsque les deux camps sont sur le point d’entrer en guerre. Depuis de nombreux mois maintenant, la Russie et l’OTAN ont fait des préparatifs de guerre en Europe. Et la Russie est prête. L’OTAN ne l’est sûrement pas ! Oh, ils ont le nombre et ils pensent qu’ils sont forts. La vérité est que ces nains de l’OTAN n’ont aucune idée de ce qui est sur le point de les frapper, lorsque les Russes entreront en guerre, ces petits États de l’OTAN ne comprendront même pas ce qui leur arrive. Très rapidement, la véritable action sera laissée aux États-Unis et à la Russie. Donc le conflit deviendra très vite nucléaire. Et, pour la première fois dans l’histoire, les États-Unis seront frappés très, très durement, non seulement en Europe, au Moyen-Orient ou en Asie, mais aussi sur le continent nord-américain.

Je suis né dans une famille militaire russe et j’ai étudié les questions militaires russes et soviétiques toute ma vie. Je peux absolument vous promettre ceci, n’en doutez pas une seconde : la Russie ne reculera pas et, si elle est acculée, elle anéantira toute votre civilisation. Les Russes ne veulent vraiment pas la guerre, ils en ont peur (comme ils le doivent !) et ils feront tout pour l’éviter. Mais s’ils sont attaqués, attendez-vous à une réponse d’une violence absolument dévastatrice. Ne le prenez pas de moi, prenez-le de Poutine, qui l’a clairement dit lui-même et qui, au moins sur cette question, est soutenu par environ 95% de la population. Des Croisades orientales à l’invasion nazie de l’Union soviétique, ça suffit, et les Russes n’accepteront pas une attaque occidentale de plus, en particulier pas une attaque soutenue par la puissance de feu nucléaire. Encore une fois, méditez très, très soigneusement les mots de Poutine : « Quel besoin aurions-nous d’un monde sans la Russie ? ».

Tout ça pour quoi ? Les États-Unis et la Russie n’ont AUCUNE raison objective de faire autre chose que de collaborer (les Russes sont absolument déconcertés par le fait que les dirigeants américains semblent totalement inconscients de ce simple fait). D’accord, la City de Londres a une quantité de raisons de vouloir que la Russie disparaisse et se taise. Comme l’a dit si élégamment Gavin Williamson, la demi-portion efféminée responsable de la « Défense » britannique, la Russie devrait « partir et se taire ». C’est vrai. Mais permettez-moi de vous dire – ça n’arrivera pas ! Britannia sera transformée en un tas de cendres radioactives longtemps avant que les Russes s’en aillent et se taisent. C’est tout simplement un fait.

Ce qui me déroute est ceci : les dirigeants américains veulent-ils vraiment perdre leur pays au nom d’une petite clique d’ânes pompeux britanniques qui pensent qu’ils sont toujours un Empire ? Avez-vous même jeté un coup d’œil sur Boris Johnson, Theresa May et Gavin Williamson ? Êtes-vous vraiment prêts à mourir pour défendre les intérêts de ces dégénérés ?

Je ne comprends pas et personne en Russie non plus.

Ouais, je sais, tout ce qu’ils ont fait, c’est expulser quelques diplomates. Et les Russes feront la même chose. Et alors ? Mais là n’est pas la question !

NE REGARDEZ PAS OÙ NOUS SOMMES MAIS OÙ NOUS NOUS DIRIGEONS !

Vous pouvez avoir 200 000 manifestants contre les armes à feu (soupir, yeux au ciel) à Washington DC, mais PERSONNE CONTRE UNE GUERRE NUCLÉAIRE ?

Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, les gens ?

Qu’est-il arrivé à l’Occident où je suis né en 1963 ?

Mon Dieu, est-ce vraiment la fin de tout ça ?

Suis-je le seul à voir cet accident de train au ralenti qui nous entraîne dans le précipice ?

Si vous le pouvez, donnez s’il vous plaît une raison d’espérer encore.

Pour le moment, je n’en vois pas beaucoup.

The Saker

PS : Oui, je sais. Les règles du blog interdisent les CAPITALES, car c’est considéré comme des cris. D’accord, mais cette fois, J’ESSAIE DE CRIER ! Donc pour cette fois seulement, sentez-vous libres d’utiliser des capitales si vous voulez. Le monde a cruellement besoin de crier en ce moment, même virtuellement.

Traduit par Diane, vérifié par Wayan relu par Catherine pour le Saker francophone


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up