Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

Archives pouravril 11, 2018

Trump, en 2013 : «Notre horrible gouvernement nous entraîne vers la Troisième Guerre mondiale»

En moins d’un an, en contradiction avec ses promesses électorales, Donald Trump s’est progressivement converti à l’agenda néoconservateur qui prône un interventionnisme américain sur la scène internationale. Mais Donald Trump y croit-il vraiment ? Ce 11 avril, Donald Trump a mis au défi l’armée russe d’intercepter des tirs de missiles américains vers la Syrie. «La

Ambassadeur russe à l’ONU : Washington, Londres et Paris vont vers la 3e guerre mondiale ….

Comme tous les prétextes sont bons, et que les déclarations irresponsables des affidés à l’Otan sous commandement des USA, semblent adhérer à la folie de l’Empire, la réponse de la Russie sera à la mesure de leur folie guerrière, n’en doutons pas. C’est ce que laisse entendre l’ambassadeur russe. J’avais déjà l’article, ainsi que plusieurs

Des militaires américains et européens participent à des manœuvres près de la frontière algérienne

Quelque 1.500 militaires africains, américains et européens ont entamé mercredi des manoeuvres dans l’ouest et le nord du Niger, pour s’exercer face aux menaces terroristes qui planent sur ces régions, selon des sources diplomatique et militaires. Trois régions nigériennes sont concernées par l’exercice Flintlock: Tillabéri et Tahoua (ouest), proches du Mali, et Agadez au nord,

Israël et Riyadh main dans la main ? — Karim MOHSEN

les mots et les maux. le prince héritier saoudien reprend à son compte et dans les mêmes termes l’antienne occidentale du « droit » d’Israël à son « Etat-nation ». Cette déclaration a été faite aux États-Unis et les États-uniens portent des oeillères certainement parce que ce qui n’est pas eux ou proche d’eux n’existe pas et s’il existe

L’Algérie en dehors des négociations pour la résolution du conflit au Sahara occidental

International 16:21 11.04.2018(mis à jour 16:36 11.04.2018) URL courte Le Front Polisario et le Maroc sont les seuls concernés par les négociations sur la résolution du conflit au Sahara occidental, et l’Algérie ne «s’impliquera» dans ces dernières, a fait savoir Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères dans un entretien accordé mardi à la chaîne

Articles plus anciens››
Scroll Up