Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

juin 23, 2018

À Gaza, le scénario du pire


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Des milliers de Gazaouis ont entamé une «marche du retour» pour revendiquer leur droit à revenir sur les terres confisquées par Israël en 1948. Plusieurs manifestants ont déjà perdu la vie. Et cette journée ne constitue que la première d’un mouvement censé durer six semaines.

En ligne de mire: le 15 mai, jour de commémoration de la «Nakba», la catastrophe que constitue aux yeux des Palestiniens la proclamation de l’État d’Israël. Un jour plus tôt, celui-ci célébrera ses 70 ans. Au même moment, l’ambassade américaine sera transférée à Jérusalem. Et le monde musulman entrera dans la période du ramadan. Dans une région où dates et symboles revêtent une importance plus grande qu’ailleurs, cette séquence comporte un aspect explosif.

Certes, cette «marche du retour» se veut pacifique. Et bien qu’elle soit encouragée par le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, elle trouve son origine dans la société civile. Mais l’échauffement des esprits, de part et d’autre, fait craindre le pire. Les Gazaouis étouffent après dix ans de blocus. La réconciliation entre le Fatah et le Hamas n’avance pas. La seule initiative diplomatique, celle des États-Unis, n’a aucune chance d’aboutir après la reconnaissance par l’administration Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël. Et l’État hébreu prévient que les manifestants feront face à des tirs à balles réelles.

Les six semaines à venir pourraient ainsi voir se multiplier les morts. Rien n’exclut que la répression de ce nouveau mouvement ne débouche sur une insurrection violente. La troisième Intifada, tant de fois annoncée, sera alors une réalité.


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up