Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

février 20, 2018

Pour Raphaël Glucksmann, l'exclusion de Mennel fait le jeu de Soral et Dieudonné


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans l’affaire Mennel, du côté des exclusifs, il y a la droite identitaire sioniste ; de l’autre côté, la gauche antiraciste sioniste. Les autres ne sont pas admis à la table des négociations.

Pour les uns, Mennel est le symbole du grand remplacement à la télé, pour les autres, ses tweets complotistes l’ont trahie. Que ce soit Ivan Rioufol ou Raphaël Glucksmann, tout l’arc républicain sous contrôle sioniste est d’accord sur la dangerosité de Mennel. Ensuite, il y a les formes : pour Rioufol, la sionosphère a eu raison d’une dangereuse propagandiste islamiste ; pour Glucksmann, le signal de l’exclusion est une erreur, car il valide les thèses de Soral et Dieudonné.

 

 

On est désolés pour la qualité de la vidéo YT avec sa voix robotisée, mais la chaîne France 5 ne rediffuse l’émission C à vous que sous conditions publicitaires (75 secondes de spots !) et ça, pour nous qui payons notre redevance de 138 euros, c’est inacceptable. Quand on voit ce qui va suivre, on se dit que c’est vraiment l’impôt Propagande. Même arnaque sur l’INA, cet institut théoriquement public qui fonctionne avec 1 000 employés et qui ne laisse filtrer sur la toile que des petits bouts de son immense fonds d’archives vidéo.

Alors que c’est nous qui l’avons financé pendant des décennies à travers les écrans publics, et nous encore qui finançons l’INA à hauteur 89 millions d’euros par an ! Car pour voir une émission archivée, il faut payer ! Même arnaque que les autoroutes ! L’INA est surtout une maison de « retraite » dodue pour fonctionnaires de la haute, avec gros salaires, gros frais, n’est-ce pas Agnès Saal et Mathieu Gallet… Un garage en or pour les oligarques du service public audiovisuel… Bref, autre sujet, sur lequel nous reviendrons. Pas question de lâcher le steak.

Raphaël Glucksmann arrive à 20’54 sur le plateau d’Anne-Élisabeth Lemoine, ce lundi 12 février 2018. C’est Patrick Liste Noire Cohen, le commissaire politique de l’émission, qui introduit la polémique « Mennel ». Voici l’acte d’accusation par PLNC (de 21’32 à 21’47) :

« Des partages de Tariq Ramadan et de Dieudonné, des messages complotistes après les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray, “les vrais terroristes c’est notre gouvernement” etc., qui montrent une adhésion ou une proximité – je vais être prudent – non pas avec l’islam en tant que tel mais avec la doctrine des Frères musulmans… »


 

« On ne peut pas nier les attentats terroristes, c’est une insulte à toutes les victimes et une insulte à la France », ose l’insondable Pécresse (de 23’59 à 24’04) qui n’a rien compris au film. Mais ne demandons pas à un homme politique de droite de penser. N’empêche que Glux va commencer par donner raison à Pécresse !

Il va ensuite expliquer son positionnement politique, alors qu’il est en charge officiellement d’un simple magazine littéraire, un peu comme BHL est censé n’être que « philosophe » (de 24’42 à 24’48) :

« Et moi vous savez je peux pas être suspecté d’être tendre avec la pensée islamiste, avec Tariq Ramadan, avec Dieudonné »

Ceci étant dit, Glux enchaîne (de 25’16 à 25’34) :

« Quel est le résultat de cette campagne contre cette fille ? Le résultat c’est que des gens qu’on avait oubliés, comme Soral et Dieudonné, font des vidéos qui sont partagées des dizaines de milliers de fois en disant “vous voyez, vous voyez, son fichu sur la tête a déclenché une telle vague d’hostilité qu’elle est aujourd’hui exclue”. »

Dans ce cas, Soral et Dieudonné, si on suit la pensée gluxienne, ne font pas partie de la « fachosphère » puisqu’ils sont du côté de Mennel ! Il faut que Cohen et Glux se mettent d’accord parce que là, ça fait désordre. Mentalement et politiquement, y a un truc qui cloche dans leur raisonnement.

 

JPEG - 46.1 ko
La jouissance du commissaire politique avec le danger islamiste dans le dos

 

Ce qui nous intéresse, c’est la relation de l’agent sioniste de gauche Glucksmann, qui prend de plus en plus de place dans les médias. On notera que pendant l’argumentation de Glux, qui ne représente rien d’un point de vue politique, on entend une mouche voler. L’oligarchie vient de lui refiler le Magazine littéraire, un mensuel qui était en perdition à cause de ses choix totalement bien-pensants et impopulaires, la littérature pour une poignée de copains, toujours le même schéma.

Le petit Glux s’emporte contre le signal envoyé à la fachosphère – on va parler avec ses mots – et Patrick Liste Noire est tout mielleux. Notre conclusion : Glux est au-dessus de Patrick dans l’organigramme du pouvoir profond. Ceci étant dit, Glux et Liste Noire sont d’accord sur le « complotisme » et le danger « fondamentaliste » portés par la chanteuse. La minuscule Anne-Élisabeth Lemoine ne pipe mot, on est entre Élus, la goyette, même issue du sérail LGBT, n’a pas son mot à dire.

En passant, on s’amusera des arguments de Glux et Liste Noire sur les artistes américains ou français « qui ont nié le 11 Septembre », car personne n’a nié la réalité des attaques, seulement leur origine et leurs commanditaires. On sombre vraiment dans le n’importe quoi.

Glux donne un aperçu de ses condamnations, car il condamne beaucoup, à l’image de son père (de 27’27 à 27’39) :

« Quand Éric Zemmour a le droit de faire ses éditos révisionnistes sur la Deuxième Guerre mondiale, on peut autoriser une chanteuse à chanter même si par ailleurs sur Facebook et Twitter elle développe des messages que je condamne totalement. »

Oui, que tu condamnes, mais à quel titre ? Au titre de directeur du Magazine littéraire ? Au titre de fils du penseur atlanto-sioniste post-68 Glucksmann ? Ou plutôt au titre d’agent sioniste des médias ? Il nous faut quelque chose de moins vague, de plus tangible.

Finalement, le petit Glux se retrouve coincé entre trois commandements du mondialisme : « Le féminisme tu défendras », « Le sionisme tu incarneras », et « Le racisme tu dénonceras ». On voit bien que l’exclusion de Mennel provoque un conflit d’extension chez ce gauchiste sorossien. N’est-ce pas lui qui avait lancé le mouvement « We too » dans son nouveau magazine ?

 

 

Des contradictions conceptuelles du sionisme humaniste…

Si on écoutait We Too, il faudrait écouter Mennel qui est harcelée par les hommes de la droite sioniste – Rioufol, Valls et compagnie – française. Et la défendre. Tout en excluant Soral et Dieudonné de la fachosphère, puisqu’ils sont en désaccord avec les identitaires sur le cas Mennel.

Comme quoi il y a des commandements qui ne collent pas entre eux : si tu es sioniste, tu es forcément islamophobe et liberticide. Il faut choisir, Raph, tu ne peux pas être tout et son contraire, sinon c’est de l’arnaque.


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up