Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

février 21, 2018

Comment résister à l’épidémie de grippe, voici quelques astuces à ne pas négliger


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.


Maux de tête, rhume et courbatures, on aura du mal à trouver une personne qui n’a jamais été victime de la grippe, particulièrement pendant les temps hivernaux. Néanmoins, en suivant seulement quelques conseils aussi simples qu’efficaces, le risque de tomber malade peut être considérablement réduit.

Les mois d’hiver avec leurs périodes de froid, de gel, d’humidité et de vent sont «idéals» pour être en proie à la grippe. De plus, les symptômes grippaux sont cruels. Ils ont tendance à apparaître subitement. Il y a encore quelques heures, vous vous sentiez en pleine forme et voilà que soudainement, vous ressentez des étourdissements, des courbatures, des douleurs musculaires, de la fièvre. Les éternuements s’en mêlent. Soyez en certain, c’est bien la grippe. Quelques jours fortement désagréables au lit sont garantis!

En revanche, en prenant quelques mesures de précaution et en suivant certains conseils bien simples, il serait bien possible d’éviter ce problème ou au moins d’en réduire le risque.

N’oubliez pas que le régime alimentaire joue un rôle très important dans la prévention de certaines maladies. Commençons donc par les aliments à privilégier dans vos assiettes lorsque la saison de l’épidémie approche.

Fruits et légumes à chaque repas

Les fruits et les légumes représentent une source importante d’antioxydants qui aident l’organisme à combattre des radicaux libres et donc à se défendre contre les virus. Mettez-en dans chaque menu pour arriver, au moins, à 5 fruits et légumes par jour, conseille le portail consacré aux questions de la santé.

Par ailleurs, si l’on considère que chaque légume ou fruit de couleur différente amène des vitamines différentes, pensez aussi à varier les fruits et légumes de couleurs différentes! Parmi ceux-ci, préférez, au moins en période d’épidémie de maladies respiratoires, le chou, le brocoli, la patate douce, la banane, le kiwi et les agrumes qui sont riches, entre autres, en vitamine C.

Bouillon de poulet

Le bouillon de poulet fait maison est un bon aliment fortifiant. Il jouit d’une excellente réputation comme «remède» contre le rhume, affirme dans son article la nutritionniste, Hélène Baribeau.

Les légumes et les fines herbes ajoutés au bouillon de poulet pourraient également contribuer à son effet bénéfique. De plus, comme l’indiquent des chercheurs américains de l’Institut national de Santé, la chaleur qui se dégage du bouillon de poulet et qui remplit les voies respiratoires lorsqu’on le consomme favorise la dissolution du mucus. Leur recherche a d’ailleurs démontré que cet effet est plus perceptible avec du bouillon qu’avec de l’eau chaude.

Eau, thés, tisanes et jus en abondance

Lorsque vous voulez combattre la grippe et le rhume, pensez avant tout à vous hydrater abondamment, car les voies nasales et la gorge s’assèchent rapidement. Optez pour des boissons sans caféine, des jus d’agrumes riches en vitamine C, des jus de légumes faibles en sodium et une grande quantité d’eau.

«L’eau est vitale pour maintenir l’équilibre des cellules et la circulation. Sans eau, le corps risque de sérieux troubles de fonctionnement. […] Il faut boire régulièrement et il ne faut surtout pas attendre d’avoir soif car cela signifie que vous êtes déjà déshydraté», explique le docteur Jean-Michel Lecerf, cité par 20 minutes.

Invitez les fruits de mer à table

Riches en oméga-3, les fruits de mer ont aussi l’avantage d’apporter du zinc, un antioxydant qui stimule le système immunitaire, affirment les spécialistes. Ils ajoutent que les autres sources de zinc sont le foie de veau, le poulet, les germes de blé, les légumineuses, etc. Parmi les poissons, choisissez plutôt le saumon, le thon pour les omegas-3 qui renforcent la défense immunitaire et préviennent les infections en fabriquant des anticorps.

Ail, oignons et échalotes à ne pas négliger

L’ail est considéré comme un aliment miraculeux qui combat la grippe et le rhume. Il renforce le système immunitaire en favorisant la production de globules blancs. Il est également antibactérien et antiviral. Les mêmes effets bénéfiques sont attribués aux oignons et aux échalotes.

«Pour bénéficier de l’intégralité de leurs bienfaits, mieux vaut les consommer crus que cuits» souligne la nutritionniste, Séverine Sénéchal, citée par le portail Médisite.

Miel pour faire face aux rigueurs de l’hiver

Le miel possède de nombreuses vertus pour vous aider à faire face aux maladies. Outre ses propriétés antioxydantes, il soulage la gorge irritée. On peut l’utiliser tel quel ou pour sucrer thés et tisanes. De plus, cet aliment est considéré comme un aseptisant des voies respiratoires et il aide à tonifier la circulation sanguine.

Protéines à consommer avec attention

Les œufs, les poissons mais aussi les viandes apportent des protéines, molécules indispensables au système immunitaire car elles participent à la fabrication des anticorps.

Faites attention aux excès et aux mauvais choix. Certaines viandes sont très grasses, privilégiez alors les viandes maigres comme, par exemple, la volaille.

N’oubliez pas que les repas lourds et gras, avec des charcuteries, des plats en sauce, des fritures, des pâtisseries, des fromages, fatiguent l’organisme qui résiste alors moins bien aux infections.

Aliments à éviter si vous êtes grippé

Si malgré toutes ses précautions, vous avez attrapé le virus et avez envie de vous cacher sous des couvertures chaudes, pensez toutefois qu’il y a des aliments à éviter pour avoir à nouveau la pêche le plus vite possible.

Produits laitiers

Il existe une hypothèse selon laquelle la consommation de lait augmenterait la formation de mucus dans la gorge, surtout lorsqu’on est touché par une grippe ou un rhume. Des études menées à ce sujet n’ont pas encore confirmé cette théorie. Néanmoins, tant que le contraire n’est pas prouvé, ce serait plus raisonnable d’éviter ces produits.

En revanche, le célèbre docteur, Andrew Weil suggère, quant à lui, d’éliminer seulement le lait de vache et ses dérivés parce que, selon lui, la caséine, une protéine du lait, peut irriter le système immunitaire. Il recommande plutôt de boire du lait de chèvre.

Sucre et biscuits

Quand on est malade et qu’on ne met pas son nez dehors, on aime bien se remonter le moral avec ses biscuits préférés ou quelques sucreries, installé confortablement dans un fauteuil face à la télévision. Pourtant cela serait tout à fait néfaste pour votre organisme affaibli, selon les spécialistes de la marque allemande Vogel produisant des médicaments à base de plantes.

«Il faut éviter le sucre raffiné et les édulcorants artificiels, une ingestion élevée de sucre pouvant inhiber le système immunitaire, la pire chose à faire lorsqu’on est malade», peut-on ainsi lire sur le site de Vogel.

Alcool, café, certains jus de fruits

Les boissons alcoolisées peuvent non seulement provoquer la déshydratation, mais aussi augmenter les risques de congestion globale. De plus, l’alcool peut aussi avoir un effet négatif sur de nombreux médicaments contre le rhume et la grippe, alertent des médecins. Ils ajoutent que la consommation d’alcool serait, entre autres, liée à l’affaiblissement du système immunitaire.

Faites également attention aux boissons, comme le café, qui contiennent de la caféine qui agit comme un puissant diurétique, ce qui peut entraîner une déshydratation de l’organisme.

Et, finalement, essayez d’éviter les jus industriels qui, contrairement aux jus pressés à la maison sont souvent bien plus riches en sucres ajoutés qu’en vitamines et en minéraux.

N’oubliez pas qu’une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont des mots clés pour rester en forme et réduire les risques de tomber malade.


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up