Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

décembre 12, 2017

Valls : “Mélenchon et Obono sont complaisants avec l'antisémitisme et Dieudonné”


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Hier, Manuel Valls prétendait avoir été traité de « nazi » par Jean-Luc Mélenchon, aujourd’hui l’ex-Premier ministre rétorque chez Patrick Cohen et accuse le leader de la France insoumise de « complaisance et d’opportunisme à l’égard d’un nouvel antisémitisme ». La course à l’antinazisme vient de débuter. Jusqu’où cela va-t-il emmener nos téméraires politiciens de « gauche » ?

 

Ces derniers jours, Jean-Luc Mélenchon s’est répandu sur les réseaux sociaux pour qualifier, avec cinq ans de retard sur E&R et les risques en moins, l’esseulé Manuel Valls de soutien de l’extrême droite israélienne.

 



 

À l’ère Macron, caractérisée par sa volonté d’aligner la France administrativement et juridiquement sur les intérêts euromondialistes, le sionisme primaire et brutal d’un Valls n’a plus sa place. Mélenchon, le sparring-partner social-démocrate du couple Macron-Philippe l’a bien compris et tente l’OPA à peu de frais : les électeurs de sensibilité « soralienne » et « dieudonniste » dégoûtés par l’échec du Front national sont une cible pour la France insoumise.

Mais quelques portes du réseau sioniste français sont encore ouvertes à Valls le sacrifié. N’oublions pas qu’il en était le porte-parole officiel il y a quelques mois, merde ! Quand même !

 

Valls « l’ami des juifs » : « On veut faire de moi une cible »

 

« Quand vous traitez un responsable politique de fasciste, de nazi, c’est une manière de le disqualifier, d’empêcher le débat » :

 

Manuel Valls a plus d’un tour dans son sac à amalgames (ou congruence) : il accuse l’entourage de Mélenchon de complaisance à l’égard de l’« islam radical » et pour l’illustrer il cite la députée Danièle Obono et Dieudonné ! Eh oui, car : humour = liberté d’expression = antisionisme = islamisme radical = antisémitisme = nazisme !

« Quand sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, votre oratrice principale, c’est la députée Obono, dont on connait aujourd’hui les prises de position, les textes qu’elle a écrits, après les attentats de janvier 2015, après la manifestation du 11 janvier. Quand elle dit qu’elle a plutôt pleuré pour Dieudonné et pas pour les victimes de Charlie, il y a là une vraie conception. »

Le 11 janvier 2015, Danièle Obono écrivait en effet ceci sur son blog (en écriture inclusive bien sûr) :

« Je n’ai pas pleuré Charlie. […] J’ai pleuré toutes les fois où des camarades ont défendu, mordicus, les caricatures racistes de Charlie Hebdo ou les propos de Caroline Fourest au nom de la ’liberté d’expression’ (des Blanc-he-s/dominant-e-s) ou de la laïcité ’à la Française’. Mais se sont opportunément tu-e-s quand l’État s’est attaqué à Dieudonné, voire ont appelé et soutenu sa censure… »

 


 

En début de semaine, le « socialiste » Jérôme Guedj et le « journaliste » Frédéric Haziza sont venus prêter main forte à Manuel Valls, déterrant des méandres du Net une interview d’Obono dans laquelle elle ne s’aligne pas suffisamment sur la conception atlanto-sioniste de la liberté d’expression. Encore une qui a cru que tout se valait dans ce monde…

 

 

La question qui agite tous les médias dans cette affaire est la suivante : « Qui fait le jeu de l’antisémitisme ? ». La question que se posent les lecteurs d’E&R : « Qui fait le jeu du Pouvoir ? »

 


 

Comme Zemmour et Cohen, Valls et Mélenchon se renvoient la balle sous le regard amusé de Macron et des réseaux sionistes, s’accusant mutuellement d’appartenance à la « fachosphère »…

Les Français réellement insoumis, c’est-à-dire le public d’E&R, ne sont pas dupes.


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up