Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

octobre 21, 2017

Les dents de la rue…


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Pour les détracteurs qui ne comprennent pas les billets de notre amie de Micrologie, je rappelle que, ce sont des billets scientifiques sérieux mais, traités avec humour, voire dérision, comme l’article sur « Tout un fromage« .

Hormones pour chiens méchants
Qu’on se le dise, Youki n’est pas toujours très sympa, il a ses têtes. Il en a pas mal d’ailleurs… Rien qu’en France, faute de données précises, on estime entre 200 000 et 500 000 le nombre de personnes victimes de morsures de chien chaque année . A qui la faute ? Les scientifiques bossent dessus et semblent avoir trouvé les responsables de l’agressivité chez les poilus : les hormones !

Je ne vous apprends rien, les hormones contrôlent nos comportements et notre vie à tous. Chien, chat, ratons-laveurs et nous autres, pauvres humains baignés par l’illusion du libre-arbitre. Chez le chien, la démonstration vient d’être publiée dans Frontiers in Psychology.

Des chercheurs américains ont mis Rocky, Médor, Snoopy et Tina en situation et ont mesuré leurs taux d’hormones. Deux groupes étaient comparés. Appelons le premier « sales clébards », genre Cujo. Le second, le groupe test, est formé de chiens cools au tempérament non-agressif. Et on vient prendre le chou à toute cette petite bande avec une séance de ciné : les expérimentateurs diffusent des enregistrements d’aboiements et provoquent les chiens avec des films montrant leurs congénères en train de batifoler. Pour être bien ficelé, le protocole inclut également une vidéo neutre et là, on dit merci aux scientifiques pour ce grand moment surréaliste ! Détendez-vous, on se croirait dans une salle d’attente de dentiste : les chercheurs projettent aux chiens un film avec des paysages de forêt, les petits oiseaux, la rivière qui coule au milieu des fleurs, le tout avec une bonne musique d’ascenseur (et c’est pas du Miles pour l’échafaud, mais bien André Rieu !).

Hormone, mon amour

Alors, évidemment, les chiens se foutent complètement d’André Rieu, mais devant les stimuli « aboiement » et « autres clebs », ils réagissent. Les plus agressifs présentent des taux plus élevés de vasopressine. Cette hormone, impliquée dans les processus de rétention d’eau dans le corps, dite antidiurétique, avait déjà été suspectée de jouer un rôle dans le sale caractère des humains. Même chose donc quand on marche à quatre pattes.

A l’opposé, les chercheurs ont trouvé chez les chiens cools des taux importants d’une autre hormone, l’ocytocine, avec un meilleur ratio ocytocine/vasopressine. D’après eux, elle pourrait bien tranquilliser les toutous…

Ben ouais ! L’ocytocine, c’est la love-hormone ! Elle est impliquée dans la reproduction sexuée et son rôle dans et après l’accouchement est bien connu chez les mammifères. Hormone de l’attachement, elle est sécrétée lors des moments de tendresse et, je vous le donne en mille, chez les humains, elle est à son maximum au moment de l’orgasme ! (Ne me demandez pas quel protocole expérimental a permis de mesurer ça…)

De la tendresse bordel !

…/….

Lire l’article complet

Source Micrologie d’après l’étude de Endogenous Oxytocin, Vasopressin, and Aggression in Domestic Dogs, Frontiers in Psychology, sept. 2017


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up