Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

novembre 17, 2017

Terreur à Las Vegas : une manipulation israélo-américaine annoncée 3 semaines avant


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le 10 septembre 2001, l’Israélo-Américain Michael Chertoff occupait depuis quelques jours un poste stratégique vis-à-vis de la gestion des évènements à venir : la direction de la division criminelle du Département de la justice. C’est sous son autorité que les premières conséquences opérationnelles de la « guerre contre le terrorisme » déclarée par le Président Bush allaient prendre forme. On lui doit les centaines d’arrestations d’immigrants arabes -en raison de leurs liens supposés avec la mouvance islamiste- et les mesures discriminatoires spécifiques à l’encontre des musulmans désireux de s’établir aux Etats-Unis. L’homme est aussi le coresponsable intellectuel du Patriot Act, loi ultra-répressive préparée sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme. C’est aussi en raison de sa place de superviseur que des dizaines de détenus israéliens -arrêtés avant ou après le 11-Septembre par la police et travaillant pour le renseignement militaire– ont été discrètement relâchés puis renvoyés dans leur pays. Parmi eux figurait un trio qui devrait intéresser Manuel Valls, ministre français « absolument engagé pour Israël », et relativiser l’authenticité de son « émotion » exprimée lors de son récent passage à Ground Zero.

Comme le rapporte, documents officiels à l’appui, l’auteur de ces lignes dans son ouvrage Israël et le 11-Septembre : le grand tabou, plusieurs citoyens américains ont aperçu, cinq minutes après le crash du premier avion dans le World Trade Center, trois jeunes hommes en train de filmer et photographier l’évènement, l’air hilare. A la vue de la Tour nord embrasée, ces individus ont littéralement « sauté de joie » d’après l’enquête du FBI reproduite dans mon livre. Par la suite, des journalistes locaux apprendront qu’il s’agissait, pour au moins deux d’entre eux, d’agents des services secrets israéliens. Cet incident sera, pour de nombreux chercheurs à travers le monde, le déclencheur d’une investigation qui a permis, pour la plupart d’entre eux, d’identifier une connexion israélienne aux « attentats » du 11 septembre 2001. Et ce lien, a priori impossible, s’inscrit en réalité dans l’histoire spécifique du terrorisme d’obédience sioniste -et parfois « sous fausse bannière »– commis depuis les années 40.


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up