Aller à…

Le Monde...

des informations alternatives

RSS Feed

septembre 21, 2017

Charlottesville (USA) : un mort lors d'un rassemblement de la droite radicale


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Une personne au moins est morte ce samedi lors de violentes échauffourées qui ont éclaté entre militants antiracistes et groupuscules d’extrême-droite réunis à Charlottesville, en Virginie. Le gouverneur de l’État a dû déclarer l’état d’urgence tandis que la police décidait l’interdiction du rassemblement. Au moins quatre personnes ont été blessées, dont l’une a été évacuée sur un brancard, ont dit les autorités.

 

Une voiture a par ailleurs foncé dans la foule des contre-manifestants antiracistes, ont relaté des témoins. Dans une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux, on voit une voiture de couleur sombre percuter violemment un autre véhicule par l’arrière, puis repartir vivement en marche arrière, au milieu des manifestants.

 

 

Une journaliste de l’AFP présente sur les lieux a vu des blessés étendus au sol, des personnes en pleurs, des brancards, des ambulances et des camions de pompiers. « On marchait dans la rue quand une voiture, une berline noire ou grise, nous a foncé dessus, elle a percuté tout le monde. Puis elle a reculé et nous a encore heurtés. Il y avait une fille derrière qui essayait de se relever », a relaté à l’AFP un témoin. « Je pense qu’il y a une dizaine de blessés. Une fille au sol a été mutilée. C’était volontaire, ils ont fait exprès de reculer », a-t-il ajouté. La police a lancé un appel à témoin.

 

Donald Trump condamne la « haine »

« Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Il n’y a pas de place en Amérique pour ce type de violences », a tweeté le président après l’interdiction de ce rassemblement et la déclaration d’état d’urgence en Virginie. Plus tard dans la soirée, le président américain a condamné le « sectarisme et les violences quelle que soit leur origine ». « Nous devons panser les blessures de notre pays », a conclu Donald Trump, après avoir proposé l’aide du gouvernement fédéral à l’État de Virginie.

Sur ce reportage en anglais non traduit, la tension entre gauchistes et nationalistes :

 

Dans un air chargé en gaz lacrymogène, les heurts opposant manifestants de la droite radicale et contre-manifestants se sont multipliés avant même le début prévu du rassemblement, avec des rixes, des jets de projectiles, des échanges de coups de bâton.

Dans ce climat de haute tension, les craintes de débordements étaient avivées par la présence d’armes portées ouvertement par les manifestants, ainsi que le permet la loi dans l’État de Virginie.

 


 

Des membres de milices d’extrême droite s’étaient positionnés en tenue paramilitaire, fusil semi-automatique en bandoulière, non loin des forces de l’ordre très sollicitées. Face à ces incidents, la police en tenue anti-émeute a donc décidé en toute fin de matinée d’interdire la manifestation prévue et a procédé à l’évacuation du parc public où elle se tenait. Les forces de l’ordre ont procédé à un nombre inconnu d’interpellations. Les groupes de la droite radicale et identitaire américaine présents, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis, entendaient dénoncer de façon unitaire le projet de Charlottesville de déboulonner dans ce jardin municipal la statue d’un général sudiste favorable à l’esclavagisme.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

 

 

 


Source link

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Mots clés: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up